Vous souhaitez des renseignements sur le raccordement au réseau de chaleur ?
Contactez-nous

Le fonctionnement

Comment fonctionne un réseau de chaleur ?

Construit à l’origine en 1988 à travers les villes de Carrières-sur-Seine et Chatou, il mesure aujourd’hui 12 km et délivre de la chaleur via 39 points de livraison, soit l’équivalent de 4 000 logements, à Carrières-sur-Seine, Chatou et Houilles. Il existe différentes sources d’énergies renouvelables pour produire de l’eau chaude ou de la vapeur dont l’incinération des déchets que le réseau du SITRU utilise.

 

La valorisation énergétique

Ici, l’objectif est de récupérer le pouvoir calorifique de ces déchets ménagers et de le transformer en électricité et/ou en chaleur. Cette valorisation se fait principalement par l’incinération de déchets ménagers et d’entreprises dans des unités dédiées.

2. COMMENT ÇA MARCHE ?

Les déchets résiduels (qui n’ont pu être valorisés dans le cadre d’une filière de recyclage ou de réemploi) sont brûlés dans des fours à plus de 1 000°C.

La combustion produit des fumées très chaudes qui réchauffent une chaudière et ses parois qui contiennent un fluide. Au contact de la chaleur, l’eau se transforme en vapeur. La vapeur à 109°C permet d’alimenter les canalisations du réseau de chaleur pour livrer les bâtiments de proximité en chaleur et en eau chaude (écoles, piscine, lycée, centre de secours etc.). Il s’agit d’un circuit fermé.

Une partie de la vapeur récupérée peut également être injectée dans un groupe turboalternateur pour produire de l’électricité.Le turbo-alternateur, d’une puissance de 2 900 kW permet de produire 40% de l’électricité et ainsi auto-alimenter l’usine.

À l’issue de la combustion des déchets, les résidus d’incinération sont récupérés et sont acheminés vers les chantiers de Travaux Publics pour servir de matériaux notamment dans la construction de soubassements routiers.

 

Ses atouts envrionnementaux

La production d’énergie par la combustion contribue à limiter le recours aux ressources fossiles, à limiter également les émissions de gaz à effet de serre et à réduire considérablement le volume et le poids des déchets. Économique, la récupération de chaleur produit une énergie locale immédiatement utilisable à proximité. Elle entraîne une économie significative des énergies fossiles dont le prix est plus volatile est plus élevé.